votre avis ?

4__de_couverture_paint_poesie.jpg

ça y est, c'est partit. Je vais faire publier un recueil de poèmes. Sur la photo ci-dessus vous avez la quatrième de couverture. Qu'en pensez-vous ? Pourriez-vous me donner votre avis.

Commentaires

1. Le dimanche, novembre 13 2016, 22:51 par Gab

Je dirais plutôt "elle a évolué en rap et slam", ou bien "elle s'est transformée en rap et slam".
Et puis, () le désêtre (sans le "s" à la lin du mot). Je supprimerais aussi l'un des deux "qui m'ont permis"," qui m'a permis" qu se suivient ...

2. Le lundi, novembre 14 2016, 00:40 par Ninhursag

Bonsoir Eric

Je ne suis pas très douée pour ce qui est du domaine de l'écriture, mais j'aime bien votre présentation elle est simple et elle vient du coeur et de mon point de vue c'est ce qui est essentiel ou essence/ciel.

En tous les cas vous n'avez peut être pas le titre de poète, mais les poèmes que j'ai pu lire sur votre blog de mon point de vue étaient beaux et reflétaient bien votre état d'esprit du moment et ils vous ont peut être aidé à extérioriser ce qui vous empêchait de vivre et à tenir bon.
Je compte bien vous lire après cette renaissance.;-)

L'écriture est un fameux exutoire, ça je le confirme car c'est elle qui m'a aidée aussi et je recommande souvent aux personnes autour de moi qui souffrent, d'écrire.

*
Heureuse de vous voir ainsi, je vous souhaite une bonne nuit
Amitiés
Léonie

3. Le lundi, novembre 14 2016, 09:19 par zorg-f

bonjour et merci à toutes les deux.
gab effectivement il faut enlever le S.

Je me rends compte maintenant de la difficulté de faire publier un manuscrit. C'est très compliqué sur le plan matériel. Cela demande une parfaite connaissance de l'utilisation des logiciels de traitement de texte et il faut également trouver le bon imprimeur. Je m'attelle à tout ça, mais ce n'est pas ce que je préfère. Il faut pourtant que je passe par la si je veux trouver mon livre dans une librairie.

Comme je vous l'ai dit je commence par le plus simple, le livre de poèmes, qui sera un test. La poésie n'est pas vendeuse, j'en ferai éditer très peu car je ne compte pas en vendre beaucoup. Pour l'instant je serais distribué si tout va bien dans une seule maison de la presse dans la ville ou j'habite.
Le gros morceau c'est la greffe dont j'ai entrepris une nouvelle correction, j'ai tenté d'aérer un peu le texte et de modifier la ponctuation. C'est un travail ingrat et de longue haleine. J'irai jusqu'au bout.
Amitié

4. Le lundi, novembre 14 2016, 12:44 par zorg-f

je reviens vous dire gab que je suis d'accord avec vous concernant la redite« qui m'ont permis». Comme quoi c'est toujours utile de demander l'avis aux autres. Merci

Léonie. Lorsque j'ai relu les poème qu'il y en a quatre ou cinq que je n'ai pas eu honte d'écrire. Mais qui peut acheter un recueil de poésie au XXIe siècle ?
De toute façon ça n'a pas d'importance comme je vous l'ai déjà dit c'est la fin du cycle : le livre qui est l'expression de ma souffrance doit trouver sa place dans une librairie. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs mais pour moi c'est indispensable.

Amitiés à vous deux

5. Le lundi, novembre 14 2016, 16:45 par Gab

Ben oui Zorg, un écrivain (qui écrit) ou un peintre (qui peint) (eh oui ! :-) ) envoie à tout vent (ou non ...) Ensuite, il est impicite (enfin pas pour tous ...) qu'il doive s'attendre soit à des critiques positives ou négatives, soit à l'indifférence. Mais où est le problème ? lui, il a envoyé.
PS. L'homme qui portait ... est passé à la trappe ?

6. Le lundi, novembre 14 2016, 17:01 par Gab

Scuzez de revenir là-dessus : vous dites en même temps que la poésie a été remplacée (par rap et slam) ET qu'elle (la poésie) trouve sa plade dans ces nouveaux modes d'expression. Il n'y aurait pas là une contradiction ? Parce que si la poésie a disparu (a été remplaée), comment pourrait-elle trouver une place ailleurs, et justement dans ce qui l'a fait disparaître ?
Hum, je m'emmêle les pinceaux :-)

7. Le lundi, novembre 14 2016, 21:05 par zorg-f

on m'a déjà fait ce reproche en me disant que j'étais contradictoire. Ce qui est certain c'est que la poésie classique n'intéresse plus personne et qu'à mon avis elle est présente dans le rap et le slam comme la peinture dans les Tags. Le monde change, tout évolue et heureusement.
Si j'avais une belle voix j'aurais peut-être aimé chanter ma souffrance sur le rap. Certainement même. J'ai fait comme j'ai pu et puis c'est une question de génération aussi.

8. Le mardi, novembre 15 2016, 02:28 par Gab

Ce n'était pas un reproche, juste une remarque à propos de votre 4ème de couverture ;-)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://zorg-f.fr/index.php?trackback/687

Fil des commentaires de ce billet