Portrait.

Ressembler à quelque chose, être élégant ?
Oui, la souffrance te va comme un gant.
Tu recherches celui que tu étais avant.
Tu sais, ce grand type plein d'allant !

J'ai mis les mêmes habits qu'avant,
où sont passés mes muscles ? Je flotte de dedans !
Et mon regard, celui d'avant ?
Je me cherche, je me perds dans un gant.

Qui n'est pas le mien
qui cache mes doigts jaunis par le tabac.
Idiot, la souffrance ne te va pas,
tu n'es pas le Christ sur sa croix.

Dans la souffrance je n'ai aucune jouissance,
je souffre et je suis impuissant
eunuque ou castrat quelle importance !
Comment vivre sans la puissance.

Je ne me supporte pas déguisé
idiot, la souffrance ne va à personne.
Je suis un épouvantail, une triste gorgone
l'ombre de moi-même, d'un être passé.

Je cherche dans les objets
la force du passé.
La tristesse et la peur me vont comme un gant
je ne ressemble à rien, je suis exsangue.

J'ai été trompé, on m'a menti
j'ai cru ce que Dieu et Esculape avait dit.
Le salut n'est pas dans les habits.
j'irai le chercher dans les taudis.

Là où règne la misère et où vivent les maudits.
Je trouverais plus malheureux que moi.
J'ouvrirai les mains et mon coeur aussi
dans la poussière et dans la crasse je m'oublierai.

Voilà mon chemin, voilà ma route écrite.
Trouver le courage, la force implicite.
Souffrir sans rien dire avec le sourire
y trouver la paix et la joie sans le dire.


zorg-f

Commentaires

1. Le lundi, juillet 4 2016, 22:23 par ver00

Bonsoir Zorg

C'est très beau ce que vous dites ! Magnifique même, j'adore ! C'est avec ce ton de vérité que je vous vois bien écrire. Essayez sortez vos tripes, tout ce qui vous fait tant souffrir ! Et écrivez un beau livre qui vous fera rebondir ! Et vous redonnera la puissance que vous cherchez tant !

Bisous.

2. Le lundi, juillet 4 2016, 22:26 par ver00

Ou sinon, écrivons ensemble, je cherche un co écrivain pour parler d'inconscience sous une forme de dialogue....qq chose de ludique et d'abordable.

3. Le mardi, juillet 5 2016, 17:54 par zorg-f

bonjour

c'est marrant, c'était un poème qui a été mis en prose par hasard. Il était peut-être mieux comme ça !

Écrire ensemble ? Pourquoi pas ? Mais je ne serais pas là cet été. Et mon ordinateur va rendre l'âme bientôt.
Merci en tout cas, je devrais écrire comme je fais de la poésie, c'est un bon conseil.

j'ai arrêté la depamide depuis trois jours, je ne vois pas de différence, j'ai toujours autant d'angoisse mais il me semble être plus dynamique. Ça fait quatre ans que j'en prends et ça n'a rien évité, ni les tentatives de suicide ni les hospitalisations en psychiatrie.

Je vous embrasse.

4. Le mardi, juillet 5 2016, 21:36 par ver00

Bonsoir Zorg

Je suis contente de voir que vous ne repoussez pas mon projet ; on a tout le temps .....Et beaucoup de choses à dire tous les 2. J'avais pensé à quelque chose d'anonyme pour être sincère, le livre aurait beaucoup plus de valeurs, mais j'ignore les procédures... Enfin, à voir, mais ne fermons pas cette porte qui pourrait être pour nous salvatrice !

Bisous.

5. Le lundi, juillet 11 2016, 16:28 par Ninhursag

Bonjour Eric

Votre poème est tout simplement beau et tellement vrai, malgré la souffrance qu'il véhicule. On sent qu'il sort de vos tripes et comme le dit Ver00 peut être pourriez vous continuer à écrire sous cette forme pour sortir ce qui est en vous.

Je ne sais pas si vous êtes déjà parti en vacances, pour ma part je descend demain à Montpellier chez ma fille aîné pour 15 jours.
En tous les cas je vous souhaite de retrouver pendant ces vacances la paix que vous aviez trouvé la dernière fois. J'espère que le mariage de votre fille s'est bien passé malgré tout.
Bonne vacances à vous et votre famille et à bientôt peut être dans la peau d'un homme re né.
*
Bonnes vacances aussi à vous aussi Ver00.;-)

Amitiés

Léonie

6. Le jeudi, juillet 21 2016, 13:17 par Zorg-f

Bonnes vacances à tous

7. Le samedi, juillet 23 2016, 20:27 par ver00

Oui, bonnes vacances à vous tous aussi.

8. Le vendredi, juillet 29 2016, 11:00 par zorg-f

bonjour à tous.

il est arrivé un miracle, la souffrance morale a disparu le 20 juillet à 17:36. Je vous en parlerai à mon retour de vacances.

9. Le mardi, août 9 2016, 13:21 par Ninghursag

Bonjour Eric

Merci pour cette très bonne nouvelle, j'attends votre retour avec impatience......

A bientôt et bonnes vacances.

Amitiés
Léonie

10. Le vendredi, août 26 2016, 13:16 par Mimie

Bonjour Zorg, il y a longtemps que je vous suis de loin...de mon chemin de vie...j,acheve la lecture d'un ouvrage de GUy COrneau : Victime des autres, bourreau de soi-même . Il se peut que votre quête vous ait déjà conduit à sa lecture, sinon je vous le recommande vivement. Une prose salvatrice qui permet vraiment d,avancer...
Bien à vous
Mimie

11. Le lundi, août 29 2016, 19:41 par zorg-f

bonjour.

Non je n'ai pas lu ce livre, mais j'en ai lu deux autres cet été dont je parlerai bientôt. Il faut que vous sachiez que ma lune de miel a été brève et que j'ai retrouvé mes enfers. Je m'accroche à ses jours heureux que je n'attendais plus et j'espère que je trouverais solution pour les retrouver.

En espérant vous relire à bientôt.

12. Le mercredi, août 31 2016, 17:37 par Ninhursag

Bonjour Eric

Je suis contente de revoir le bout de votre nez.
Votre lune de miel est un avant goût de ce que vous pourrez retrouver. C'est la deuxième fois, et comme on dit : "jamais deux sans trois" qui devrait être la bonne.
Je pense que l'on peut comprendre le fait que vous soyez retombé, c'est un peu comme un enfant qui apprend à faire du vélo, et vous êtes entrain d'apprendre à revivre et vu tout ce que vous avez vécu ça revient tout doucement, peut être pas assez vite parce que vous attendez cela depuis longtemps mais ne désespérez pas, vous avez beaucoup de courage et vous finirez par réussir à trouver la paix, il ne peut en être autrement.
J'ai remarqué que cette lune de miel a lieu quand vous partez de chez vous, ce doit être sans doute un moment où vous baissez votre garde, ou vous lâchez prise....Essayez d'analyser ça, et de voir à quel moment cela s'est produit et en quelles circonstances, peut être allez vous trouver le noeud du problème.

En attendant de vous lire pour nous raconter ce qui s'est passé et comment c'est arrivé, je vous souhaite une bonne soirée.

Amitiés

Léonie.

13. Le mercredi, août 31 2016, 20:44 par zorg-f

bonjour

j'ai commencé à écrire aujourd'hui, c'est difficile parce que je vais très mal. Je publierai le billet quand je l'aurai terminé. Soyez patiente !
C'est une histoire de micro événements et de main tendue qui m'ont fait remonté avec un zeste de psychanalyse et un livre et plein de petits enfants.

Amitiés

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://zorg-f.fr/index.php?trackback/677

Fil des commentaires de ce billet