bonne année.

bonifactio

une TS,un mois d'hospitalisation.j'ai terminé mon livre et j'ai repris la peinture.je termine l'année par une image mal cadrée.je vais remettre de l'ordre dans ma vie,il est temps.

Commentaires

1. Le vendredi, janvier 1 2016, 10:27 par annsuhin

Bonne année, tous mes vœux vous accompagnent vous aider dans pour cette résolution.
Amicalement,
annsuhin

2. Le vendredi, janvier 1 2016, 14:10 par zorg-f

merci annsuhin.

le retour à la réalité n'est pas simple.

j’espère que 2016 verra la fin de mon tourment.

amicalement

3. Le vendredi, janvier 1 2016, 18:29 par réveillon

Quelque soit l'origine de vos souffrances (enfance ? ou événement ?) pensez à vous même et à vos proches si chers et tout ce que vous avez construit et vécu de beau avec eux. La vie est si précieuse, il ne faut pas la gâcher.
Plus facile à dire qu'à faire… mais avoir en permanence la conscience et présence du positif plutôt que du négatif et peut-être que de lire de Frédéric Lenoir (plutôt que de broyer du noir, ce n'est pas une blague), son livre "la puissance de la joie" pourrait vous aider ?
Je vous souhaite pour cette nouvelle année 2016 espoir, confiance et rédemption pour retrouver apaisement et joie en 2016. Bonne continuation.

4. Le samedi, janvier 2 2016, 11:05 par zorg-f

bonjour réveillon.

J'ai été ravi de faire votre connaissance. Pour moi le retour à la vie réelle est très difficile. Mon bel optimisme est en train de fondre comme neige au soleil comme les projets que j'avais faits pendant mon hospitalisation.
Je me demande même si je peux encore vivre en dehors de ces murs qui me protègent et où je suis avec des gens comme moi.
Autrefois j'étais différent, et je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas redevenir celui que j'ai été pendant 57 ans.
La lutte recommence. J'essaie de mettre mon livre au propre et je le trouve bien infantile. Suis-je en train de redevenir un enfant malade, celui que j'étais quand j'étais petit.
Mes enfants et mes petits-enfants ont besoin de moi et comptent sur moi. Il ne faut pas que je le trahisse en replongeant dans la dépression.
Amicalement à vous

5. Le dimanche, janvier 3 2016, 01:13 par Ninhursa

Bonsoir Eric

Je suis vraiment contente de revoir le bout de votre nez et j'espère que 2016 sera pour vous l'année du retour à la vie qui ne demande que vous la saisissiez à pleine dent, tout dépend de vous uniquement. Aide toi dit on et le ciel t'aidera, répétez vous cette phrase le plus possible et peut être que le ciel vous entendra ou plutôt celui que vous êtes de toute éternité et qu'il vous reste à découvrir et si c'était dans cette vie ce serait le plus pur bonheur.

Alors je vous souhaite une bonne et heureuse année et un retour à la santé.

Amitiés

Léonie

6. Le dimanche, janvier 3 2016, 20:09 par zorg-f

moi aussi,trop c'est trop.je termine mon livre.c'est un énorme travail.je fais comme s'il pouvait être publié.je rêve sans doute.idem pour les poèmes qui pourtant tiennent la route.pas facile de trouver un éditeur!

j'ai le sentiment que ma guérison passe par un changement radical de ma vie. Comme quand je suis hospitalisé et que comme par magie sans médicaments l'angoisse diminue et disparaît parfois,, tout ça parce que je suis dans un environnement différent et que je me comporte différemment.
Je vais arrêter ma psychothérapie qui je pense m'est nuisible. J'ai fait ma tentative de suicide le lendemain d'une séance qui avait été d'une pauvreté à se tirer une balle. J'ai l'impression qu'il improvise, je ne vois rien de construit dans sa démarche. Par politesse j'irai le voir une dernière fois sans fermer complètement la porte.
Je vais me consacrer maintenant uniquement à ma femme, à mon livre, à ma peinture, et à ma maison où j'envisage de nombreux changements.
J'espère que je vais tenir le coup. À la clinique j'ai rencontré des gens que j'avais déjà vus, tout le monde y retourne peu ou prou.
À bientôt Léonie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://zorg-f.fr/index.php?trackback/666

Fil des commentaires de ce billet