A livres ouverts


Découvrez Eminem!

 

 

Pour exprimer sa souffrance, lorsqu'on ne sait pas pourquoi, c'est le corps qui parle.

La peau est le parchemin de l'âme, la douleur morale s'exprime par et à travers le corps.

Ce poème fait référence au sadomasochisme, aux pratiques extrêmes, où les fantasmes sont réalisés, où le symbolique devient le réel, c'est le cas dans les psychoses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À livre ouvert

 

aujourd'hui je marchais dans la cité, et j'ai croisé une drôle de créature

elle était de race humaine.

c'était une femme, ses cheveux étaient bleus, dressés sur sa tête

ses oreilles , son nez, ses sourcils, sa lèvre

portaient de multiples percings.

 

Sur ce que je voyais de sa peau, il y avait des tatouages

elle avait écrit sur elle de multiples messages

.

Ils ne savent pas parler, à peine écrire et lire

alors ils écrivent sur eux-mêmes ce sont des ex-voto

pour dire leur souffrance, ils vont au-delà des mots

 

ce sont des primitifs, les tribus de la zone

leur musique est scandée, ils sont leur propres rites

c'est l'art urbain, le New Age, le body art.

 

Moi le passant, depuis peu je sais lire

et ce langage je le comprends

 

ce sont des livres ouvert, des rêves humains

leurs peaux sont des parchemins

où ils écrivent ce qu'ils ne peuvent pas dire

ils se scarifient, c'est leur signature gothique

 

le rouge, ils l'écrivent avec leur sang

le blanc avec leur sperme

le noir avec leurs excréments.

 

C'est tout un peuple qui marche, l'armée des ombres

chacun d'eux est un message, que nous ne pouvons pas voir.

Certains ont le sexe percé, d'autres se mutilent encore plus

 

leur sexe est fendu dans le sens de la longueur

leurs testicules aussi, c'est une multiplication

de deux ils font quatre, ça ne t'évoque rien

toi l'intellectuel qui me lit, les êtres doubles de Platon

 

et ça ne suffit pas, il en faut encore plus

certains se font suspendre par des crochets à même leur peau

ce sont les pénitents des temps maudits.

D'autres se dilatent, leurs anus ne sont jamais assez larges

pour exprimer une vacuité que rien ne pourrait combler.

 

Leurs érections, sont les pointes des barbelés

du monde où ils se sont enfermés.

 

Ce n'est pas une toile de Jérôme Boch, c'est la réalité

ce sont des livres ouverts, surtout ne les fermez pas

c'est une humanité qui essaie de parler

 

c'est un cri, soyez vigilants, c'est peut-être maintenant

le début des nouveaux temps maudits.

 

Zorg

le 5 avril 2008

Commentaires

1. Le samedi, juillet 1 2017, 11:01 par mua đệm lò xo hanvico mua đệm lò xo hanvico ở hà nội

Hi, this weekend is nice for me, since this point in time i am reading this impressive educational paragraph here at my house.

2. Le samedi, juillet 1 2017, 12:08 par dem lo xo everon

When I originally commented I seem to have clicked the -Notify
me when new comments are added- checkbox and now whenever a comment is added I recieve 4 emails with the
same comment. Is there a means you can remove me from
that service? Appreciate it!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://zorg-f.fr/index.php?trackback/37

Fil des commentaires de ce billet